Le manoir, ancien domaine agricole

Vue aérienne du manoir de Kernault sous le soleil

Aux XVe et XVIe siècles, le manoir fleurit en Bretagne : plus petit qu’un château mais plus grand qu’une maison, le manoir était le cœur d’un vaste domaine agricole.
Classé Monument Historique, propriété du Conseil Général du Finistère, Kernault est un des plus beaux exemples de cette époque. Son logis et ses dépendances, dont une chapelle et un commun à pans de bois, témoignent de la puissance de ses propriétaires et de leur rôle prépondérant dans l’histoire et l’économie de Mellac.
Une visite historique passionnante !

Le grenier à pans de bois

Grenier à pans de bois du manoir de Kernault, à Mellac

Ce bâtiment exceptionnel du XVIIe siècle, devait-il avoir la fonction de logis sur galerie ? Il se distingue en effet par sa dimension imposante et son architecture à pans de bois, rare en milieu rural.
Rapidement utilisé comme grenier, ce grand commun permettait de stocker en grande quantité (jusqu’à 18 tonnes) les céréales provenant des récoltes et des rentes prélevées en nature auprès des trente fermes du domaine. Le propriétaire de Kernault pouvait ainsi spéculer et acheter par exemple du vin de Bordeaux : le port de Quimperlé était à l’époque un port fluvial animé.

Le parc et les bois

Arbre du parc du manoir de Kernault, à Mellac

Ils ont des noms évocateurs : bois du jardin, bois du chemin de ronde, bois des ruines dit « bois des serpents ailés »… Une légende veut que dans celui-ci l’on rencontre des petits dragons. Pour s’en protéger, il suffit de se munir d’une faux, lame tournée vers le ciel, afin qu’ils s’y prennent les ailes…
Le parc de 30 ha est une invitation à la promenade dans une ambiance champêtre. Sur votre chemin, dans les prairies qui se coulent entre les bois, vous découvrirez des animaux rustiques : vaches et poneys écossais, moutons d’Ouessant …

L'eau vive et l'étang

L'écluse du manoir de Kernault, Mellac

Ils ont des noms évocateurs : bois du jardin, bois du chemin de ronde, bois des ruines dit « bois des serpents ailés »… Une légende veut que dans celui-ci l’on rencontre des petits dragons. Pour s’en protéger, il suffit de se munir d’une faux, lame tournée vers le ciel, afin qu’ils s’y prennent les ailes…
Le parc de 30 ha est une invitation à la promenade dans une ambiance champêtre. Sur votre chemin, dans les prairies qui se coulent entre les bois, vous découvrirez des animaux rustiques : vaches et poneys écossais, moutons d’Ouessant …