Découvrir Mellac

Lieux à découvrir

Mellac est une commune paisible où il fait bon vivre et regorge de plusieurs sites à l’architecture remarquable.

Niché dans la vallée de l’Isole, le domaine du Moulin Blanc, propriété de 13 hectares, comprend le moulin de l’an 1541, la maison du meunier, des vestiges d’une motte féodale, etc.

Racheté par la commune de Mellac en 2009, le domaine et son moulin ont rouvert en 2015. Une roue à aubes a été installée en 2016 et les travaux de restauration se poursuivent, à l’initiative de l’association « Les Amis du Moulin Blanc », présidée par Bernard Pelleter.

Classé Monument Historique, propriété du Conseil Départemental du Finistère depuis 1990, le Manoir de Kernault offre une visite passionnante : son logis, sa chapelle, son grenier à pans de bois, son parc de 32 hectares, ses animaux rustiques (vaches highland, poneys écossais et moutons d’Ouessant).

Depuis l’automne 2020, d’importants travaux de restauration ont débuté sur ses deux bâtiments principaux : le grenier à pans de bois et le logis seigneurial.

A terme, le grenier à pans de bois sera accessible à tous et sera aménagé en espace d’exposition temporaire. Un nouvel espace accueil-boutique-café ainsi que des bureaux seront créés. Pendant les travaux et afin de préserver l’équilibre et continuer d’encourager la biodiversité, des mesures sont mises en place : tour à hirondelles, chiroptières, etc.

Le parc de Kernault reste accessible pendant la durée des travaux. Allez-vous ressourcer sur ses sentiers qui vous guideront à travers bois, prairies, vivier et vergers de pommes à cidre.

Pour davantage de renseignements, n’hésitez pas à consulter le site www.cdp29.fr ou à les joindre soit par téléphone au 02.98.71.90.60, soit par mail manoir.kernault@cdp29.fr.

L’église Saint-Pierre-aux-Liens a été édifiée entre 1862 et 1883 suivant les plans de l’architecte diocésain Joseph Bigot. Elle remplace un édifice plus ancien, qui fut démoli pour permettre la construction de la nouvelle église.

Comme son nom l’indique, elle est située à La Madeleine en bordure de la route départementale 22 entre Quimperlé et Le Trévoux. La chapelle servait de maladrerie (lieu d’isolement et de prise en charge des malades de la lèpre) pour la ville de Quimperlé. Les éléments anciens, la nef et l’arc diaphragme remontent au 15ème siècle. Le chœur date du 16ème et le clocheton du 19ème siècle. En 1978, la création du « Comité de restauration » de la chapelle a permis de sauver l’édifice. Une grande restauration entre 1979 et 1999 a contraint de déplacer le cimetière, la fontaine et la croix monumentale de 1815.

Un pardon y est organisé chaque année. Pour davantage de renseignements, n’hésitez pas à prendre contact avec le Président de l’association « La Chapelle de La Madeleine », M. Jean-Louis Gourlaouen au 02.98.39.59.61.